Partagez
Aller en bas
Total des votes : 17

avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

[Défi clos] Défi écriture

le Dim 5 Mai 2013 - 18:52


Dernière édition par LadySquirrel le Lun 1 Juil 2013 - 13:04, édité 9 fois
Réputation du message : 100% (3 votes)
Rappel du premier message :



La magie des mots est inépuisable : ils peuvent nous raconter de belles histoires d'amour, nous embarquer dans l'un des combats épiques de princes valeureux contre de féroces dragons, nous faire trembler d’angoisse...(mon Dieu, que cette accroche est gniangnian)

Objectifs du défi :

Mais concrètement, à quoi va ressembler ce défi ? Il faut d'abord savoir qu'à chaque édition, les contraintes ne seront pas les mêmes : nous pourrons décider de vous imposer un thème, un style littéraire, un début de récit ou même une image choisie par l'équipe avec laquelle vous devrez bâtir une histoire. Nous souhaitons laisser les mêmes chances à tous les membres et c'est pourquoi il ne vous sera jamais demandé de fournir une image pour accompagner vos récits, cela est même interdit.
Ce défi est avant tout mis en place pour vous permettre de vous améliorer mais aussi de vous amuser.

Allez, à vos stylos !

Une petite note tout de même :
Ce nouveau défi offre de multiples possibilités et nous comptons les exploiter au maximum. Cependant, cette animation est encore jeune, elle pourra toujours être améliorée si vous prenez le temps de nous donner votre avis.

Règles générales et déroulement :

-Vos récits doivent être postés dans ce sujet. Avant d'envoyer votre participation finale, vous pourrez poster votre texte dans votre galerie afin de solliciter l'avis des autres membres-
- Comme pour tous les défis, aucun délai ne sera fixé. Dès que 5 participations auront été postées dans ce sujet (hors réservation), un vote sera mis en place pour choisir le meilleur récit avant de lancer le défi suivant-
-Les attentes et contraintes différeront selon le défi proposé-
-Il est interdit d'accompagner vos textes d'images. Cependant, certains défis se baseront sur une image donnée (et imposée) provenant des Sims. Si vous souhaitez proposer une de vos images, nous vous invitons à les envoyer à l'une des animatrices par MP-

Récapitulatifs des défis effectués :

Défi n°1 - Défi n°2 - Défi n°3 - Défi n°4 - Défi n°5

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:




avatar
Rapsplestiltskin
Auteure dyslexique
Auteure dyslexique
Féminin Messages : 2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tanière qui sent bon les bisounours.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Ven 12 Juil 2013 - 17:48
Vous avez tous fait de très beaux textes Smile

Personnellement, je passe mon tour, pas d'inspiration Smile

____________________________
  
avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Ven 12 Juil 2013 - 18:52
Merci de vos participations les miss.

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
Kayweel
Amateur de ragots
Amateur de ragots
Féminin Messages : 53
Age : 28
Localisation : Paris

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Ven 12 Juil 2013 - 19:01
Voici ma modeste - mais longue - participation.

Comme Isiaur je me suis emballée. Et je crois que je suis partie dans une envolée lyrique étrange... xD En attendant, voici ma pierre à l'édifice:

La Légende de Marvenor:


Dans des contrées lointaines vivait un homme. Tout le monde connaissait son nom et beaucoup de choses se racontaient sur sa personne. On le disait beau comme un dieu, laid comme une bête, certains le voyaient comme un génie et d'autres comme un fou aux pouvoirs destructeurs, on en parlait comme le défenseur de la veuve et l'orphelin, d'autres disaient que ses mains étaient couvertes de sang... Mais quelle est donc la vérité ? Eh bien, je vais vous la conter...

Tout commença en l’an de miséricorde 2765, le long des côtes de Terre-Neuve, dans l’archipel des Gémeaux, une nuit où les Lunes étaient absentes du ciel et où les étoiles brillaient d’un feu inquiétant. Cette nuit-là, alors que le vent soufflait en rafales sur l’archipel et que le Feu Sacré de l’île de Morneval faiblissait sous les attaques cycloniques, naquît Marvenor. Dès lors que sa mère le mit au monde, la sage-femme – qui avait quand même cinquante ans de pratique – poussa un cri d’horreur, se signant de la croix à six branches de l’Ordre des Accoucheuses, avant de lever un regard affligé aux parents du pauvre petit. Non seulement il n’avait pas poussé le moindre cri en venant au monde, ce qui était signe de présence d’un esprit malin lors de l’accouchement, mais comble de malheur, il était né coiffé.

Dès lors, la vie de Marvenor avait pris un mauvais chemin. Sa mère avait insisté pour le garder. Malgré les croyances, elle restait persuadée qu’avec une bonne éducation et l’aide des dieux, il pourrait suivre la voie de la Lumière. Marvenor apprit ainsi l’essentiel pour travailler dans la petite ferme de ses parents, mais aussi les Prières Saintes et les Onctions des dieux d’Elinor, afin de protéger son âme des tentations des forces malveillantes. Mais chaque superstition, chaque croyance, a un fond de vérité.

C’est lors de son douzième anniversaire que son héritage maudit se manifesta. Les premiers signes de Sorcellerie apparurent avec de grands tatouages à l’encre noire sur tout son corps. Son père – qui ne l’avait jamais considéré autrement que comme un poids mort – hurla au démon et envoya sa fille aînée quérir les moines afin d’exorciser l’enfant tandis que sa mère se répandait en prières et en supplications, les genoux douloureux à force de se tenir en position de prière devant l’autel familial.
Ce jour-là, Marvenor avait vu sa petite vie tranquille basculer indéniablement. Au lieu de journées passées à étudier l’écriture et les mathématiques afin de reprendre le domaine familial, il devait à présent passer toutes les heures du jour à prier en compagnie d’un des moines, confiné dans ses quartiers et toutes les heures, conduire des prières afin de lier son âme à l’un des dieux primaire, le dos fouetté par des sangles de cuir. Sa mère avait honte de lui. Son père le haïssait. Ses sœurs l’évitaient comme la peste. Dans le village, on se cessait lancer rumeurs sur rumeurs quant à son appartenance aux forces démoniaques.

Quand il eut seize hivers, Marvenor décida que cette vie ne pouvait plus durer. Ses parents avaient donné naissance à un autre garçon et on cessait de s’occuper de lui. Il était enfermé dans une grande tour et les moines ne se déplaçaient même plus. Le jeune homme, les yeux fixés sur les étoiles prit une décision qui changea sa vie.

Attrapant un grand sac de toile, Marvenor y plaça toutes ses maigres possessions : un carnet épais, quelques crayons de cendre, quelques vêtements, une paire de bottes solides. Il enfila sa plus belle chemise – qui était aussi la plus longue – afin de cacher ses tatouages et posa sur son visage le masque que ses parents lui avaient ordonné de porter quand il leur arrivait de l’emmener à la ville voisine. Il passa à la cuisine, emportant avec lui du pain, du fromage et quelques morceaux de sanglier séché et, enfilant sa cape, le jeune homme laissa derrière lui, famille, abri et sécurité.

Marvenor marcha pendant des jours entiers avant d’atteindre la capitale. Port-Levant était de loin la plus grande ville qu’il n’ait jamais vu. Il se glissa parmi les ombres. Il passa deux jours entiers à chercher du travail. Cependant personne ne souhaitait engager un jeune homme qui cachait sûrement une monstrueuse infirmité sous ce masque ingrat. Les gens l’évitaient, le traitant de monstre. Les commerçants le chassaient dès qu’il essayait d’approcher leurs étals. Il eut faim, il eut froid, il souffrit de ses blessures et en vint à haïr les hommes. Marvenor quitta Port-Levant, la mort dans l’âme. Il atteignit clandestinement l’île de Hautes-Vagues et trouva dans le village de Franchevaux une vieille femme qui voulut bien l’héberger en échange de menus travaux dans sa propriété.

Cette femme, qui portait le nom de Sisyphe, était une sorcière dotée de grands pouvoirs. Avec elle, Marvenor apprit l’art de soigner, de maudire. Il apprit à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon. Il découvrit les secrets des étoiles et des plantes, les murmures cachés dans les merveilles de la nature. Avec Sisyphe, Marvenor devint un puissant sorcier. L’un des plus puissants à qui la vieille femme n’avait jamais enseigné. "Un jour Marvenor" lui dit-elle le soir de son départ. "Un jour tu découvriras pourquoi tous ces dons t’ont été accordé."

Il quitta Sisyphe alors qu’il venait de fêter son vingt-deuxième anniversaire, emportant avec lui de quoi prendre le bateau pour rejoindre le continent de Land. Il atteignit la Seigneurie de Talemot, dans le royaume d’Eixeltia, lors d’une nuit où les trois lunes brillaient de tout leur éclat. Ayant vent de la venue d’un puissant sorcier, le Seigneur de Talemot le fit mander au palais quelques jours après son arrivé, lui ordonnant, en redevance, de lui offrir richesses et épouses.

Marvenor accepta d’un simple geste de la tête et disparût de la vue de la salle du conseil. Deux jours plus tard, il revint, accompagné d’une dizaine de magnifiques jeunes femmes à la peau aussi sombre que la terre mouillée et d’une procession d’ânes qui étaient chargés de coffres pleins de trésors. Marvenor, estimant avoir payé son droit de vie sur le territoire, retourna à l’auberge. Le lendemain, le seigneur lui demanda encore des épouses. Soucieux des jeunes femmes qui avaient accepté de l’accompagner la première fois, le sorcier revint avec une autre dizaine de femmes. Celles-ci avaient la peau aussi dorée que le pain chaud sortant du four. Le jour suivant, le seigneur demanda encore des femmes. Inquiet, Marvenor entra en grand fracas dans le harem et découvrit des jeunes femmes effrayées et prostrées sur le sol, le corps roué de coups.

Calmement, le sorcier soigna leurs blessures une à une et il leur intima de les suivre. C’est ainsi que, hallucinés, les serviteurs, le seigneur ainsi que les habitants du domaine regardèrent Marvenor passer les portes de la ville, suivit de vingt jeunes femmes et de la même procession d’ânes qui l’accompagnaient la première fois. Personne n’eut le cœur de tenter de les arrêter et ce, malgré les cris du seigneur. Une fois les portes passées Marvenor se retourna et donna un âne à chaque jeune femme. "Vous êtes libres" leur dit-il d’une voix grave. Il ôta son masque et fixa la cité du regard. Les minutes d’après, le manoir seigneurial tombait dans un grand fracas, ne laissant que poussière et cris de désolation.

Sans un regard en arrière, ni pour la cité, ni pour les femmes, Marvenor fit son chemin vers la mer et disparut une nouvelle fois. Les femmes libérées proclamèrent la bonté de Marvenor, alors que les habitants de Talemot répandirent les pires rumeurs sur le sorcier.

Aujourd’hui encore, Marvenor parcourt les Terres de Land, tantôt défenseur, tantôt juge et exécuteur, le sorcier cherche encore réponse à ses questions. Si vous prononcez son nom trois fois, devant une source d’eau vivre, une branche de tilleul à la main et une bougie allumée dans l’autre, il se peut que Marvenor vienne à votre écoute. Mais gardez-vous de le convoquer pour rien, car le sorcier est un homme versatile dont les pensées sont loin des nôtres et son courroux terrible.

avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Ven 12 Juil 2013 - 19:10
Merci de ta participation.

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mar 16 Juil 2013 - 14:51
J'aimerai savoir: est-ce que d'autres personnes comptent participer ?

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
lE Jour Vert
Pipelette à seize heure
Pipelette à seize heure
Féminin Messages : 142

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mar 16 Juil 2013 - 22:47
Mon texte est quasi fini, mais je suis pas sûre de pouvoir le terminer avant la fin de la semaine... Si j'ai rien posté lundi, m'attendez pas. Wink

Edit : finalement, j'ai fini, même si je suis pas très satisfaite de la fin. T'façon je sais que j'arriverai pas à faire mieux alors voilà. Smile

Spoiler:
Dans des contrées lointaines vivait un homme. Tout le monde connaissait son nom et beaucoup de choses se racontaient sur sa personne. On le disait beau comme un Dieu, laid comme une bête, certains le voyaient comme un génie et d'autres comme un fou aux pouvoirs destructeurs, on en parlait comme le défenseur de la veuve et l'orphelin, d'autres disaient que ses mains étaient couvertes de sang... Mais quel est donc la vérité ? Et bien, je vais vous la conter...

Rien de ce qui se disait n'était faux.
Du sang, il en avait fait couler.
Un génie, il l'avait été.
Beau et laid, tout cela était vrai.

Il avait traversé les Pays du Nord en long, en large et en travers. Tout le monde le connaissait, mais il ne connaissait personne. Il avait passé sa vie entière seul, terrifié à l'idée de blesser des gens.

Cet homme était une créature de la nuit. A mi-chemin entre loup et humain. Mais cela, tout le monde l'ignorait.
Il tuait sauvagement à chaque pleine lune, malgré tous ses efforts pour se tenir éloigné de toute âme qui vive. Sa transformation déclenchée par le satellite le rendait laid et fou. Ceux qui le voyait ces nuits-là le haïssaient s'ils avaient l'occasion de survivre à sa rencontre. Les proches de ses victimes le maudissait pour le mal qu'il avait fait, tout en ignorant qu'il en souffrait au moins autant qu'eux.
Pour soulager sa conscience, il sauvait tous ceux qu'il pouvait le reste du cycle lunaire. Il était extrêmement intelligent, mettait au point toutes sortes de stratagèmes pour arrêter les bandits et sauver les opprimés. Les femmes qu'il secourait tombaient sous le charme et les hommes l'admiraient.

Sa malédiction faisait le bonheur des uns et le malheur des autres. Mais celui qui souffrait le plus, c'était lui. Sa lycanthropie l'avait poussé à devenir un éternel solitaire, alors qu'il appréciait tant le contact des hommes. Il avait sacrifié ce qu'il aimait le plus pour sauver tous ceux qu'il pouvait.

Il disparut du jour au lendemain. On fêtait son absence ou on la pleurait. On le recherchait ou on essayait de ne pas le faire revenir.
Ce que tout le monde ignorait, c'est qu'il était mort. Assassiné par sa douleur.
avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 22 Juil 2013 - 18:35
Merci Jour Vert.

D'autres intéressés par le défi ?

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
Simon
Paparazzi
Paparazzi
Masculin Messages : 2122
Age : 24
Localisation : Sur la piste de danse, bébé

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 22 Juil 2013 - 20:24
Je suis intéressé! Je dois le retaper dans Word et je l'envoie!

EDIT : Voilà!

Spoiler:

Dans des contrées lointaines vivait un homme. Tout le monde connaissait son nom et beaucoup de choses se racontaient sur sa personne. On le disait beau comme un Dieu, laid comme une bête, certains le voyaient comme un génie et d'autres comme un fou aux pouvoirs destructeurs, on en parlait comme le défenseur de la veuve et l'orphelin, d'autres disaient que ses mains étaient couvertes de sang... Mais quel est donc la vérité ? Et bien, je vais vous la conter...

Cet homme se nommait Andamos. Sa mère décéda à sa naissance. Son père, le forgeron du village, apprit tout à son fils. L’enfant su comment se défendre, comment cuisiner et comment forger. Son père mourut alors qu’il protégeait sa maison et son enfant pendant une invasion ennemie. Andamos, 9 ans, se retrouva seul.

Il partit rejoindre la nature et y grandit. Le jour de ses 18 ans, il retourna dans son village natal. Un matin, alors qu’il allait à la boulangerie, il aperçu un homme tentant de voler une dame. Andamos, curieux et furieux, s’approcha de la scène; il surprit le voleur et sauva la femme. Andamos apprit qu’elle était veuve. Ils discutèrent en se rendant à la boulangerie, elle lui apprit qu’un refuge pour veuves se trouvait non loin de là. Andamos rendit visite à toutes ces femmes. Le village se questionnait sur ce jeune homme aux yeux verts qui ouvrait son cœur aux dames esseulées.

Un jour, alors qu’il se promenait dans la forêt, Andamos rencontra un garçon. Ce dernier lui confia être orphelin. Andamos, touché, lui offrit l’hospitalité et le prit sous son aile charitable. Il recueilli rapidement d’autres orphelins et bâtit un refuge à côté de celui des veuves. Ainsi, ces dames pourraient revoir le sourire d’un enfant. Sachant le danger qui guettait le village, Andamos fortifia les refuges et se créa de puissantes armes de défense.

Quelques années plus tard, des ennemis envahirent le village. Andamos tenta de protéger ses amis. Il périt pendant la bataille. Toutefois, ses protégés ne furent pas touchés grâce à l’équipement qu’avait bâtit l’homme. Andamos se retrouva devant Zeus qui désirait le gratifier de sa bravoure et de ses actes de bienveillance. Le dieu lui donna alors deux choix : Andamos pouvait rester avec les dieux et veiller sur les âmes esseulées ou retourner sur Terre pour protéger les veuves et les orphelins pour le reste de sa vie. Andamos remercia Zeus pour son offre et demanda de retourner voir ses amis. Zeus, touché par la bonté du jeune homme, lui accorda une seconde vie et lui donna le pouvoir de guérir les blessés en plus de posséder une force surhumaine. Andamos revint à la vie grâce à Zeus. Le héro retourna auprès de ses semblables et il passa le reste de sa vie à protéger les âmes en lourde peine.

Andamos alla rejoindre les dieux à l’âge noble de 86 ans. Il veille depuis sur chaque cœur brisé par un décès.

____________________________
Être soi-même, c'est la clé du bonheur!

avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 22 Juil 2013 - 21:14
Merci de ta participation.

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
Margaux
Écrivain
Écrivain
Féminin Messages : 2536
Age : 22
Localisation : In réality ?

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 29 Juil 2013 - 13:31
Up ?
avatar
Evliz
Doigts de fée
Doigts de fée
Féminin Messages : 1777
Age : 20
Localisation : Suisse

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mar 30 Juil 2013 - 23:05
C'est le moment de voter ! Vous avez 3j, soit jusqu'au 2 août pour attribuer votre vote, mais surtout n'hésitez pas à commenter les écrits ça fait toujours plaisir et ça permet aux écrivains de s'améliorer !
et si y'en a pas je vous fouette

Retrouvez toutes les participations ici !
Bonne chance.

____________________________

avatar
Marky
Plume Souple
Plume Souple
Masculin Messages : 7344
Age : 19
Localisation : Ravenclaw's dormitory.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 31 Juil 2013 - 14:15
Réputation du message : 100% (1 vote)
J'ai voté pour Bleazur car son texte 'a beaucoup touché...
Bravo à tout les autres, comme d'habitude, il y avait de très belles choses!
Faut vraiment que je trouve 'inspiration pour participer! Very Happy

____________________________
« Life is not about searching yourself but creating yourself. »

Spoiler:
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 1 Aoû 2013 - 8:36
Encore 2 jours pour voter Wink.
avatar
Sucréomiel
Cloclo du pinceau
Cloclo du pinceau
Féminin Messages : 9129
Age : 24
Localisation : Imaginarium

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 1 Aoû 2013 - 20:50
Réputation du message : 100% (2 votes)
C'est la première fois que je commente ce défi, j'espère que vous apprécierez.  mrgreen 


J'ai été sensible au texte de Bleue. C'est étonnant et délicat. En peu de mots, tout prend son sens. J'ai été surprise par la fin, je ne pensais pas à un amour familial. (Peut-être parce que je n'ai jamais vécu ce genre de relation avec mes grand-parents.)
Le seul reproche que je puisse faire est que les premiers mots du texte deviennent presque inutiles et déplacés...

Isis tu nous proposes un conte cruel, assez attendu dans la forme, mais vraiment plaisant à lire dans le fond. C'est très bien écrit, dans le ton des premières lignes imposées.
En tout cas, ce serait sympa à illustrer (mis à part à la scène du viol).

Margaux, c'est un joli texte, très tragique. Malgré tout, je reconnais avoir eu du mal à rentrer dedans. Je n'ai pas réussi à me situer dans le temps et dans l'espace. De plus, la narratrice voue une adoration à Haulin dès les premières lignes mais on ignore comment ils se sont rencontrés et découverts un amour réciproque. Ensuite, l'agressivité des riverains semble assez injustifiée, disproportionnée. Il aurait fallu apporter plus d'explications sur le pourquoi du comment... En enrichissant ton texte, tu aurais sans doute plus collé à l'extrait imposé.

Fluffy, j'aime ton idée et le choix géographique. On comprend très bien l'intrigue. Néanmoins, quelques petites choses qui m'ont chiffonnées : l'absence inexpliquée de la mère cette nuit de pleine lune (à moins qu'elle soit elle-même une créature mais elle s'est fait tuée par son fils) et le fait que tu t'attaches à des détails vestimentaires avant qu'il part la chercher...


De la sci-fi, ça c'est original ! En fait, non c'est plus de fantasy et la date m'a induite en erreur car les ânes, ce n'est pas très futuriste. Kayweel, ton texte m'a bien plu, j'ai surtout apprécié le passage avec les jeunes femmes et je regrette presque qu'il n'ait pas été davantage développé.
Sinon, serais-tu un fan de la série Game of Throne ou des livres ? Car Port-Levant m'a fortement fait pensé à Fort Levant. ^^
Sinon, ça m'a perturbée que tu appelles ta sorcière Sisyphe puisque c'est le nom d'un homme dans la mythologie grecque.

Le Jour Vert, c'est court et efficace. Mais, pour le coup, ça manque un peu de charme et on reste sur notre faim.

Simon, ton récit est un peu maladroit. Les péripéties s'enchainent très vite, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire à cause du rythme. Il faut enrichir le texte pour créer une réelle atmosphère. Sinon, en grande amatrice de mythologie, j'ai apprécié le passage avec le choix offert par Zeus.


Finalement, j'hésite grandement entre le texte d'Isis qui a bien respecté l'extrait et su tisser une histoire solide, et celui de Bleue qui me touche étrangement. Et vous ne me facilitez pas la tâche car vous êtes à égalité.

____________________________
 
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Ven 2 Aoû 2013 - 8:16
Merci beaucoup Sucré ! Dernier jour de vote Wink !
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 4 Aoû 2013 - 12:49
Nous avons une égalité entre Isisaur et Bleu, bravo à toutes les 2 !
avatar
Sucréomiel
Cloclo du pinceau
Cloclo du pinceau
Féminin Messages : 9129
Age : 24
Localisation : Imaginarium

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 4 Aoû 2013 - 15:11
Je suis contente de cette égalité. Bravo les filles, c'est mérité !  

____________________________
 
avatar
Isisaur
Aéro Pim's
Aéro Pim's
Féminin Messages : 21104
Age : 38
Localisation : A la maternelle

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 4 Aoû 2013 - 15:11
Bravo Bleu. Et merci à vous pour les votes !

____________________________
Mes trophées:
Invité
Invité

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 4 Aoû 2013 - 15:18
Merci les filles et à ceux qui ont voté. Bravo à toi aussi Isis. Chuis contente d'être avec toi.

Je trouve que les auteurs ont fait preuve de beaucoup d'imagination, c'était inspirant ce sujet.

avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 14 Aoû 2013 - 8:26
Ce défi est désormais clos, vous retrouverez bientôt la nouvelle formule des défis Wink.
Revenir en haut