Partagez
Aller en bas
Total des votes : 17

avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

[Défi clos] Défi écriture

le Dim 5 Mai 2013 - 18:52


Dernière édition par LadySquirrel le Lun 1 Juil 2013 - 13:04, édité 9 fois
Réputation du message : 100% (3 votes)
Rappel du premier message :



La magie des mots est inépuisable : ils peuvent nous raconter de belles histoires d'amour, nous embarquer dans l'un des combats épiques de princes valeureux contre de féroces dragons, nous faire trembler d’angoisse...(mon Dieu, que cette accroche est gniangnian)

Objectifs du défi :

Mais concrètement, à quoi va ressembler ce défi ? Il faut d'abord savoir qu'à chaque édition, les contraintes ne seront pas les mêmes : nous pourrons décider de vous imposer un thème, un style littéraire, un début de récit ou même une image choisie par l'équipe avec laquelle vous devrez bâtir une histoire. Nous souhaitons laisser les mêmes chances à tous les membres et c'est pourquoi il ne vous sera jamais demandé de fournir une image pour accompagner vos récits, cela est même interdit.
Ce défi est avant tout mis en place pour vous permettre de vous améliorer mais aussi de vous amuser.

Allez, à vos stylos !

Une petite note tout de même :
Ce nouveau défi offre de multiples possibilités et nous comptons les exploiter au maximum. Cependant, cette animation est encore jeune, elle pourra toujours être améliorée si vous prenez le temps de nous donner votre avis.

Règles générales et déroulement :

-Vos récits doivent être postés dans ce sujet. Avant d'envoyer votre participation finale, vous pourrez poster votre texte dans votre galerie afin de solliciter l'avis des autres membres-
- Comme pour tous les défis, aucun délai ne sera fixé. Dès que 5 participations auront été postées dans ce sujet (hors réservation), un vote sera mis en place pour choisir le meilleur récit avant de lancer le défi suivant-
-Les attentes et contraintes différeront selon le défi proposé-
-Il est interdit d'accompagner vos textes d'images. Cependant, certains défis se baseront sur une image donnée (et imposée) provenant des Sims. Si vous souhaitez proposer une de vos images, nous vous invitons à les envoyer à l'une des animatrices par MP-

Récapitulatifs des défis effectués :

Défi n°1 - Défi n°2 - Défi n°3 - Défi n°4 - Défi n°5

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:




avatar
Marylin
First Lady
First Lady
Féminin Messages : 11422
Age : 32
Localisation : A l'ouest

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 9 Mai 2013 - 9:48
Merci

____________________________
  
"Vivre simplement, pour que l'autre puisse simplement vivre." (Ghandi)
avatar
Niblette
Tata Kronenbourg
Tata Kronenbourg
Féminin Messages : 27368
Age : 36
Localisation : Dans une grotte sombre aux fantômes avec des moustiques où on ne mange que des brocolis !

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 9 Mai 2013 - 9:50
La nuit porte conseil à ce que je vois... ou la bibine verveine Cool
J'aime bien ton écris mary.

____________________________
avatar
Cutix
Rongeur amusant
Rongeur amusant
Féminin Messages : 10176
Age : 40
Localisation : Devant l'écran

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 9 Mai 2013 - 9:51
Oui, ton style est différent lui aussi des autres. C'est intéressant de voir tous ces styles et ce que peut évoquer un même sujet.

____________________________
   
avatar
misssimsbeatch
Petite dérangée
Petite dérangée
Féminin Messages : 4279
Age : 18
Localisation : Sur mon canap'

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 9 Mai 2013 - 10:28


Dernière édition par misssimsbeatch le Jeu 9 Mai 2013 - 11:30, édité 2 fois
Aller, je tente le coup:

Spoiler:
Elle observait la scène par derrière le rideau, écoutant le public qui parlait, riait.
Au loin, elle aperçut un groupe de jeunes, s'occuper de deux personnes âgées. Au moment où retentis les trois coups, la salle se tue et laissa place à un silence de mort.

Tremblant derrière le rideau, elle entendait vaguement le prologue de Roméo et Juliette. Des chuchotements parcouraient la salle, et, quand ce fut à elle de prendre la parole son cœur se mit à battre tout rompre.
Les heures passées furent des moments affreux et humiliants. À la fin, le public la huait, lui jetant des verres ou des chaussures.

Personne ne voyait que des larmes nouvelles coulaient sur ses joues. Personne ne voit jamais rien. On ne voyait jamais quand elle se faisait tabasser par ses camarades, ou personne ne la croyait quand elle disait la vérité, et, sa vie était un enfer.

Après être retourné à son vestiaire, ce mal de tête grandissait, la torturait. Elle prit 3 Doliprane et sans cacher son mal-être elle prit un couteau à pain, alla dans le couloir, fit un dernier soupir avant d'entendre des cris. Mais n’était-ce pas la fin de la pièce ?

____________________________
Je suis en dessous de la réalité...
avatar
Amylet
Fleur des îles
Fleur des îles
Féminin Messages : 5289
Age : 23
Localisation : dans les limbes

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 9 Mai 2013 - 11:27
Vos textes sont vraiment chouettes (je commenterai en détail au moment des votes), c'est bien d'avoir autant de styles différents pour un même thème ! Je suis très contente que ce défi ait été lancé, merci les anims Smile

le thème du théâtre ne m'inspire pas des masses, mais je participerai sûrement pour le prochain ^^

____________________________
avatar
Rapsplestiltskin
Auteure dyslexique
Auteure dyslexique
Féminin Messages : 2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tanière qui sent bon les bisounours.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 12 Mai 2013 - 10:12
Ce devrait pas être les votes vu qu'on est 6 ?

____________________________
  
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Dim 12 Mai 2013 - 17:27
Est ce que d'autres concurrents avaient commencé quelque chose ?
avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 15 Mai 2013 - 12:57
Aloooors ? D'autres participants ? Je vous laisse jusqu’à ce soir pour vous manifester (pas pour poster votre texte hein, juste pour me dire si vous participez ou non) sinon, je lance les votes.

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Jeu 16 Mai 2013 - 23:48
Tout d'abord: L'équipe d'animation est contente du succès de ce nouveau défi. Merci à vous les loulous !

Maintenant, place aux votes ! Vous aurez comme toujours 3 jours pour voter et commenter. (donc heu, jusqu’à dimanche très tard dans la soirée )

Participations:

Participation 1, Niblette:
- Bon t'as pas oublié de prendre le programme cette fois ?
- Non, ne t'inquiète pas. En revanche ils ne se mouchent pas du coude au niveau des prix.
- Bah ça toujours été comme ça pour les spectacles, même si c'est dans des petites salles où t'es toujours mal assis.
- J'aurais aimé aller aux toilettes avant mais y'avait déjà la queue.
- C'est toujours pareil tu prends jamais tes précautions !
- Pour changer de sujet tu as vu, celui qui joue l'amant c'est celui de la télé.
- Franchement, ils auraient pu auditionner un vrai comédien maintenant c'est toujours ceux qu'on voit leurs trombines dans les émissions de variétoche qui font ça c'est un peu comme le doublage.
- Oui t'as raison, j'espère qu'il sera bon au prix de la place.
- Dis t'as vu la salle elle se remplit vite, elle va être vite comble. On a bien fait de venir assez tôt.
- Oui. Tiens culture générale, est-ce que tu sais au théâtre où se trouvent le Côté Cour et le Côté Jardin ?
- Attends ça me dit quelque chose... non j'ai oublié, dis toujours.
- Côté Jardin est à gauche, et côté Cours c'est la droite, pour te rappeler dans les vieux théâtres, tu avais au temps de Louis XIV les lettres JC peintes sur les deux murs de part et d'autre de la scène.
- Ah, oui ça me revient ! Toi tu as regardé l'émission avec miss truc l'autre jour.
- Oui je zappais...
- Bon, j'espère que ça va me plaire, je préfère les pièces où il y a du décor et des costumes pas trop les trucs modernes et minimalistes.
- Oui moi aussi, plus jeune je suis allée voir ce genre de pièce pour les études ça me passionnait jamais.
- Tiens l'autre jour, j'ai une amie qui m'a raconté qu'elle était allée dans les loges des comédiens après le spectacles, tu sais, elle connait notre grand ami.
- Ah c'est vrai, toujours les mêmes qui ont de la veine, surtout qu'il avait dû lui offrir la place.
- Oui bah, elle m'a dit qu'il est plus petit qu'en vrai et qu'il porte toujours un peignoir bariolé pour se préparer, c'est le même depuis des années de tournées. Elle me disait aussi que parfois les comédiens ont tellement le fou-rire qu'ils essaient d'improviser coûte que coûte mais parfois il se lie une complicité avec le public qui leur pardonne.
- C'est sûr mais cela doit être difficile de retenir tout un texte et de le redire tous les soirs. Tiens regarde la photo de l'épouse, elle est drôlement mignonne.
- Assez, mais ce n'est pas mon style, en revanche à côté de l'autre c'est le jour et la nuit, doit y avoir des jalousies, surtout qu'ils ne sont pas tous payés au même forfait.
- Regarde ça commence !

Participation 2, Rapsplestiltskin:
Elisa observe les comédiens. Pourquoi Harpagon hurle-t-il sur son valet ? Elle ne comprend pas grand chose, le vocabulaire est trop recherché. Tiens "vocabulaire" ça aussi, c'est un drôle de mot. Elle ne prête pas attention à la pièce : elle rêve. Elle saisit malgré tout quelques répliques :

" Tiens, viens-ça que je vois. Montre moi tes mains.
Les voilà.
Les autres.
Les autres ?
Oui.
Les voilà. "

Stupide. Elle ne comprend pas pourquoi ses parents l'ont traînée là, ni pourquoi la salle rit.
Elisa observe plutôt les costumes. Pourquoi le valet parle-t-il de bonnet ? Il n'en porte pas.
Et dire qu'on appelle ça du comique.

Elle aurait préféré aller voir Aladdin. Au moins, elle connaissait l'histoire, ça l'aurait aidée.


Vincent tape doucement du pied dans les coulisses. Il ne faudrait pas déranger ses camarades. Il apparaît dans la prochaine cène pour interpréter Cléante. C'est un rôle important, pour lui qui vient à peine de commencer dans le monde du théâtre. Il a commencé par jouer des pièces pour enfants, comme Aladdin. Puis il a fait son chemin. Et le voilà qui va entrer sur une des plus grandes scènes de France !

L'actrice qui joue Frosine lui tapote l'épaule. Elle aussi a vécu ça, il y a une dizaine d'années. Il ne faut pas que Vincent se liquéfie sur place, comme il le fait à présent. Mais elle lui fait confiance. Ce jeune comédien joue comme les plus grands. Elle se contente de le rassurer; alors.


Aurore est au premier rang. Elle fait vibrer ses jambes avec impatience, jetant des coups d'oeil nerveux à sa montre. Elle ne voit rien, dans le noir de la salle. Mais elle ne peut s'en empêcher. Quand reverra-t-elle son bien-aimé jouer Valère ? Elle sait qu'elle est du genre lunatique. Euphorique a l'idée de voir Corentin sur scène, elle brûlera de rage quand elle l'apercevra au bras d'Elise. Mais c'est pour de faux, comme lui disait sa mère plus petite. C'est pour de faux que le génie disparaît, produisant un nuage de fumée dans Aladdin. Elle aimait bien cette pièce. Elle allait la voir quand elle était plus jeune. C'est dans un théâtre qu'elle a rencontré Corentin.

Tiens, la voilà cette peste d'Elise. Le jeune acteur qui l'accompagne tient son rôle à la perfection. Mais une perfection moins bonne que celle de Corentin, c'est sûr.


Rufus se tient prêt. Dans deux scènes il devra éteindre la lumière, avant de passer à l'Acte II. Il adore son travail. S'occuper de l'éclairage, ce n'est pas rien ! Ce serait bien moins magique, si on voyait les acteurs modifier le décor. Ça donnerait une impression de désordre. Oui il a un travail important. Il louche un instant sur son paquet de cigarettes. Il n'a pas le droit de fumer ici. Mais il en a tellement envie...

Oups ! C'est à lui ! Il pousse le bouton au fur et à mesure. Ouf. Il a failli faire une grosse erreur. Heureusement, ça ne peut pas lui arriver pendant Aladdin. Les lumières clignotent sans cesse, lorsque des sorts sont lancés, ou que le génie vient sur scène. Il tamponne son front trempé de sueur avec son mouchoir. Ce mouchoir est son bien le plus précieux : brodé par sa mère, il ne se rappelle pas un jour où il l'aurait laissé chez lui.

Tiens ! Dans une ou deux scènes, c'est à Frosine. Depuis le temps qu'il soupire devant la beauté de cette actrice...


Miss Ginger observe la scène minutieusement. Elle adore cette pièce. Alors qu'ils voyageaient en France, ils étaient allés voir l'Avare, de Monsieur Molière. Elle avait été émerveillée devant tout cela. Et puis, quand elle eut atteint la trentaine, elle emménagea en France. Devenue la directrice d'un orphelinat, elle emmenait chaque année les enfants voir l'Avare. Mais elle ne leur a jamais dit que c'était parce qu'elle adorait.

C'est grâce à l'Avare qu'elle a appris le français. Tout d'abord, elle a appris la pièce. Puis elle s'est familiarisé avec cette langue à l'accent si difficile. Quelle drôle de manière de prononcer les "r" !

Beaucoup d'octogénaires la courtisent. Elle est restée belle, malgré son âge. Les rides qui recouvrent son visage la rendent peut-être même plus jolie que lorsqu'elle avait vingt ans. Et puis, son accent "british" est si mignon... Mais elle n'acceptera leurs offres que s'ils veulent bien l'emmener voir l'Avare toutes les semaines. Elle n'a jamais compris pourquoi ces vieillards ne juraient que par Aladdin.

Ça alors ! La lumière s'est éteinte deux secondes plus tard que d'habitude. Miss Ginger lève la tête vers la cabine de l'éclairagiste. Heureusement que Rufus ne peut pas la voir, car il se serait senti comme un tout petit enfant sous le regard réprobateur de la vieille dame...

Participation 3, Isisaur:
Un savant capharnaüm règne dans la loge : des vêtements traînent ici et là ; des pinceaux de maquillage ainsi que des fards de toutes les couleurs encombrent la coiffeuse ; des chapeaux, des écharpes, des capes, des chaussures ont envahi tout l’espace. Des compositions fleuries complètent l’encombrement.
L’acteur est assis dos à la coiffeuse, calé nonchalamment dans son fauteuil de velours rouge. Il est encore grimé, quoique son maquillage soit un peu défraîchi à cause de la pellicule de transpiration qui couvre son front. Il vient juste de quitter la scène, le dernier rappel est fini depuis à peine cinq minutes. Et il est maintenant prêt à répondre aux questions de la journaliste qui a patiemment attendu la fin de la pièce. Une pièce extraordinaire, brassant une multitude d’émotions, sombre et oppressante. Une pièce menée de bout en bout par le jeu impeccable de l’acteur principal, une pointure des scènes de théâtre.
Et cet homme est à présent là, devant la journaliste, en exclusivité. La jeune femme se racle la gorge très légèrement et fait signe à son équipe que tout est OK. La caméra s’allume et c’est parti pour l’interview.
- M. Armand, bonjour et merci d’avoir accepté cette interview pour TB12.
- Mais c’est un véritable plaisir, Mademoiselle. Que voulez-vous savoir ?
- A chaque nouveau rôle, vous semblez encore meilleur, quel est donc votre secret ?
L’acteur rit de bon cœur, flatté.
- Ah, vous êtes trop aimable ! C’est gentil. Mais vous savez, il n’y a pas de secret : je travaille. Je travaille beaucoup, sans relâche, pour entrer dans la peau du personnage. C’est crucial si on veut s’approcher d’un jeu parfait.
- Vous avez joué des rôles comme Othello ou Le Cid, beaucoup de héros de tragédie, ceux qu’on peut qualifier de « gentils », vous n’avez pas été trop dépaysé avec ce rôle de tueur-psychopathe, un pur « méchant » ?
- Hé bien, j’ai beaucoup travaillé ce rôle, bien plus que mes précédents. C’était un vrai challenge, un rôle qui ne se refuse pas, et qu’on se doit d’endosser jusqu’au bout. Je me suis beaucoup informé sur le sujet, vous vous en doutez. J’ai passé des mois à entrer dans le personnage, à explorer son psyché, à me fondre en lui.
- A ce point ? C’est impressionnant. J’espère que vous n’êtes pas allé vraiment jusqu’au bout, tout de même…
Elle rit de son trait d’humour. L’acteur en fait de même, poliment. L’interview continue, sur un ton bon enfant. La journaliste repart satisfaite de son entretien, conquise par la tranquille nonchalance et la gentillesse de l’acteur et bluffée par son réel talent, un talent comme on en voit rarement, et certainement pas chez les jeunes premiers, les bellâtres fades ou les starlettes de bas étage.

Une fois la journaliste partie, l’acteur pousse un soupir exaspéré. Son sourire hypocrite s’efface et il se détend enfin. Il ouvre en grand le placard dans lequel il range une grosse malle, certainement pour ses divers costumes. Elle n’est pas fermée, il n’en a pas eu le temps avant que la journaliste ne vienne envahir son espace créatif. Une main molle dépasse de la malle. L’acteur contemple une dernière fois son œuvre… non, son chef-d’œuvre. Il est fier de lui, fier de son talent qui le pousse au-delà des limites du commun des mortels, et il est fier d’être passé à l’acte. C’est ça, être un bon acteur !
Il referme la malle en pensant qu’il devra trouver une nouvelle maquilleuse.

Participation 4, Plooche57:
-Maman ?
-Oui mon chéri ?
-C'est quand que ça commence ?
-Dans une bonne demi-heure, mais tu peux jouer avec ta DS en attendant.
-Je l'ai oubliée dans la voituureu !
-Tu l'avais posée où ?
-Dans la voiture !
-Oui mais où dans la voiture ?
-Ben sur le siège à côté du mien.
-...
-Tu vas aller la chercher ?
-...
-Maman ?
-Tu oublies vraiment tout, hein !
-Ben oui mais...
-Mais, il n'y a pas de mais !
-Maman...
-Maman, maman, c'est bien beau d'essayer de t'excuser et ça ne change rien au fait que tu oublies vraiment tout !
-Maman...
-Et regarde, maintenant, tout le monde nous regarde à cause de tes bêtises !
-Maman...
-Et maintenant, qu'est-ce que tu vas faire si quelqu'un de malveillant voit ta DS et casse la vitre pour la prendre ?
-Maman...
-Et tu veux quoi à répéter Maman depuis tout à l'heure ?
-Ben en fait, je voulais te dire que j'avais envie de faire pipi, mais c'est trop tard...
-Quoi ?! Ça veut dire que... tu viens de te faire dessus ?
-Oui.
-Oh god why ?
-Ça veut dire quoi ?
-Tu comprendras plus tard...
-Et maintenant on fait quoi, parce que ça pique là !
-J'ai pas d'affaires de rechange moi, je t'ai demandé si tu voulais aller aux toilettes avant de partir et quand on est arrivés ici, tu m'as répondu non !
-Humpf
-Assieds-toi, ça commence !
-Et c'est qui le monsieur en bleu ?
-Je sais pas
-Et celui en vert ?
-Tais-toi et regarde

Participation 5, Marylin:
Noir.

Trois petits coups de balais sur le plancher
Dans la salle, plus aucuns murmures.
Les rideaux qui se lèvent et les lumières qui s'allument,
Sur un décor de conte de fée.

Les acteurs qui s'animent sur la scène,
Tantôt triste, tantôt joyeux,
La passion au fond des yeux,
Devant l'air émerveillé des spectateurs tenus en haleine.

Lumières.
C'est l'entracte.
Noir.

La magie peut continuer,
Comme si le temps ne s'était jamais arrêté.
Ah si pardon ! Le décor et les costumes ont changés.

Comment ? Déjà la fin ?
Les acteurs saluent leur public d'un soir.
Un dernier tour et puis s'en vont... jusqu'au lendemain...

Noir.
Rideau.

Participation 6, Misssimsbeatch:
Elle observait la scène par derrière le rideau, écoutant le public qui parlait, riait.
Au loin, elle aperçut un groupe de jeunes, s'occuper de deux personnes âgées. Au moment où retentis les trois coups, la salle se tue et laissa place à un silence de mort.

Tremblant derrière le rideau, elle entendait vaguement le prologue de Roméo et Juliette. Des chuchotements parcouraient la salle, et, quand ce fut à elle de prendre la parole son cœur se mit à battre tout rompre.
Les heures passées furent des moments affreux et humiliants. À la fin, le public la huait, lui jetant des verres ou des chaussures.

Personne ne voyait que des larmes nouvelles coulaient sur ses joues. Personne ne voit jamais rien. On ne voyait jamais quand elle se faisait tabasser par ses camarades, ou personne ne la croyait quand elle disait la vérité, et, sa vie était un enfer.

Après être retourné à son vestiaire, ce mal de tête grandissait, la torturait. Elle prit 3 Doliprane et sans cacher son mal-être elle prit un couteau à pain, alla dans le couloir, fit un dernier soupir avant d'entendre des cris. Mais n’était-ce pas la fin de la pièce ?

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
Kayweel
Amateur de ragots
Amateur de ragots
Féminin Messages : 53
Age : 28
Localisation : Paris

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Sam 18 Mai 2013 - 1:04
Réputation du message : 100% (1 vote)
Zut j'ai raté le début! Mais je serai là au prochain thème !!

J'ai voté pour Rumpel... heu non Rapsplestiltskin (j'arrive même pas à le prononcer xD), tout simplement parce que j'ai eu un énorme coup de cœur!

Sinon le poème de Marylin était très joli aussi.

Les autres participation ont leur charme. Merci pour ces jolies histoires!!

ps: bonne idée que ce défi écriture!
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Sam 18 Mai 2013 - 8:07
Allez encore deux jours de votes Wink. Merci de ton commentaire Kayweel Smile !
avatar
LadySquirrel
Déesse déchue
Déesse déchue
Féminin Messages : 53862
Age : 25
Localisation : Dans une fiat.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 17:52
Et bien nous nous retrouvons avec une triple égalité pour ce premier défi !



Les gagnants sont donc: Niblette, Rapsplestiltskin et Isisaur avec chacun 29% des voix.
Bravo à eux !

A bientôt pour un nouveau défi.

____________________________
Je suis géniale et Moshine est mon esclave:



avatar
Cutix
Rongeur amusant
Rongeur amusant
Féminin Messages : 10176
Age : 40
Localisation : Devant l'écran

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 17:54
Bravo aux gagnantes mais aussi à tous les participants. C'était très agréable de vous lire.

____________________________
   
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 18:47
Bravo à tous pour ce tout premier défi !
avatar
Isisaur
Aéro Pim's
Aéro Pim's
Féminin Messages : 20986
Age : 38
Localisation : A la maternelle

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 18:53
Wouh, merci à ceux qui ont voté pour mont texte, et bravo à tous ! J'attends avec impatience le suivant !

____________________________
Mes trophées:
avatar
Marky
Plume Souple
Plume Souple
Masculin Messages : 7342
Age : 19
Localisation : Ravenclaw's dormitory.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 19:01
Réputation du message : 100% (1 vote)
Ah mince j'ai oublié de voter :/
J'aurais voté Marylin, j'ai juste adoré, c'était magnifique. Wink

Bravo aux trois gagnantes! Very Happy

____________________________
« Life is not about searching yourself but creating yourself. »

Spoiler:
avatar
franabisen
Futur SimGuru, ou presque...
Futur SimGuru, ou presque...
Féminin Messages : 1136
Age : 18
Localisation : Sur mon ordi *-*

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 19:08
Bravo à tout le monde!
avatar
Niblette
Tata Kronenbourg
Tata Kronenbourg
Féminin Messages : 27368
Age : 36
Localisation : Dans une grotte sombre aux fantômes avec des moustiques où on ne mange que des brocolis !

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 21:00
Héhéhé merci pour avoir participé et voté Cool le lapin est touché.

____________________________
avatar
Plooche57
Drôle de Leomaniac
Drôle de Leomaniac
Féminin Messages : 8108
Age : 17
Localisation : Sur Terre

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Lun 20 Mai 2013 - 21:20
Bravo aux gagnants ! Mais je n'en reste pas là Twisted Evil

____________________________
Thomas Edison's last words were 'It's very beautiful over there'. I don't know where there is, but I believe it's somewhere, and I hope it's beautiful.
avatar
Rapsplestiltskin
Auteure dyslexique
Auteure dyslexique
Féminin Messages : 2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tanière qui sent bon les bisounours.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mar 21 Mai 2013 - 7:25
Quelle égalité ! Merci et félicitations à tout le monde !!

____________________________
  
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 22 Mai 2013 - 17:33


Défi n°2: Thème imposé: Votre couleur favorite et ce que cela vous évoque

Pour ce deuxième thème, nous vous proposons de nous parler de votre couleur favorite et de ce à quoi elle vous fait penser. Un souvenir de l'enfance, un vêtement, la teinte du mur de votre pièce favorite, juste une intuition, nous avons de multiple raisons d'aimer par dessus tout une couleur. Avec ce défi c'est l'occasion de coucher cela par écrit.

« La couleur est la gloire de la lumière. » de Jean Guitton

Règles:

- Votre texte peut adopter n'importe quel style littéraire tant qu'il respecte le thème imposé -
- Aucune image ne doit accompagner votre texte -
- Pas de limite en ce qui concerne la longueur de votre participation. Mais si votre texte est assez long, postez-le plutôt sous spoiler. De plus, si votre récit ne convient pas à tout public, mentionnez-le -
- Pas de délai. Sauf réservations, les votes seront lancés après 5 participations

Participations:

Niblette :

Spoiler:
J'aimerais vous parler d'une nuance de bleu que j'affectionne particulièrement. Elle n'a pas vraiment de nom très arrêté, certains vous diront "pétrole", d'autres "turquoise" et même vous entendrez parler d'un "bleu canard".

Ce que j'aime dans cette couleur, c'est qu'elle n'a pas de limite, elle se mélange aussi au vert et on dit alors "Vert lagon" ou "irlandais" comme l'affirme les sims si je dois choisir ma couleur préférée. C'est à demander pourquoi elle m'inspire tant, quand j'étais enfant, c'était le rouge, elle signifiait pour moi la force, la chance, elle me fait penser à ma mère quand elle se vernissait les ongles pour être la plus jolie des mamans avant de partir travailler tôt.
Adolescente, c'était plutôt le bleu foncé ou le noir pour me cacher et passer partout pour raser les murs.

Mais maintenant que mes complexes sont derrière moi, je peux enfin clamer sans honte que j'adore et assume ce bleu aux noms si variés et si doux. Parce qu'il se trouve dans mes yeux c'est le mélange de mes deux parents, gris de mon père et marron de ma mère, il m'inspire la fraicheur, l'été, la mer.
Mon mari, qui est ma muse du quotidien n'a pas les mêmes mais il me fait penser à une source d'eau fraiche dans laquelle j'aimerais y nager et m'y perdre tellement elle m'enivre.

C'est une couleur parfois à la mode et tellement difficile à trouver pour des vêtements, à croire que les autres la veulent aussi, j'aimerais la garder jalousement rien que pour moi, mais c'est ça, la liberté des couleurs, elles sont à tout le monde. Mais ce bleu reste mon identité, à le porter je me sens fière et forte.

Devrais-je penser qu'elle m'obsède ? Non, en réponse, je dirais que c'est une douce folie en nuance de bleu.

Plooche :

Spoiler:
On m'a un jour dit que le vert était la couleur de l'espoir, du bonheur, depuis elle est ma couleur préférée... Issue d'un sain mélange entre le jaune et le cyan, elle évoque la nature, le printemps, les oiseaux qui chantent, les bourgeons, les fleurs qui éclosent, au fond, elle nous évoque tous la même chose, non ? Si l'on va chercher un peu plus loin dans notre mémoire, nous pouvons voir des menthes à l'eau, qui n'en a jamais bu durant un été chaud et agréable, quand il était encore naïf et insouciant ? Un couleur verte peut même être reposante, des études prouvent qu'un environnement de verdure permet de réduire la fatigue. Ses nuances peuvent être utilisées partout, un vert très clair, presque blanc, ou, au contraire, un vert très foncé, peut être facilement glissé dans un décor ou autre sans que cela ne choque. Avez-vous encore envie de penser que le vert porte malheur au théâtre ? Il s'agit, sans aucun doute, d'une invention de l'homme, d'une intuition, d'un hasard ou d'un râleur qui a décrété que le vert lui donnait des trous de texte...

Rapsplestiltskin :

Spoiler:
Y a t-il une couleur que je préfère ? Existe-t-il une couleur qui mérite plus que les autres d'être aimée, par ce qu'elle exprime à nos différents esprits, ce qu'elle impose dans sa symbolique, ce qu'elle évoque à notre mémoire nébuleuse ?

Quand je lève les yeux je vois ce bleu-vert de l'icône de la signature de Caro. Il me semble langoureux et mélancolique. Le rouge qui prouve qu'elle est administratrice montre sa puissance indéniable. Pourtant, il est nuancé de reflets : elle n'abuse pas du pouvoir qui lui est conféré. Quant au jaune que je pourrais qualifier de moutarde de la statuette des Awards, il m'apparaît qu'il appartient à une époque révolue, à laquelle j'ai pris goût. Le bleu de la page en elle-même, je le trouve assez neutre. Ou non, je le trouve mièvre, comme une petite fée qui se coiffe au bord d'une fontaine.

Toutes ces couleurs je les apprécie, parce que pour moi elles signifient toutes quelque chose. Alors, une que je préfère ? Je ne sais pas. Je cherche.

Oh, j'aime le bleu de l'encre parce qu'il représente pour moi un voyage, celui de l'écriture, bien plus long que celui de la mer. J'apprécie le vert, parce qu'il donne la joie, la vivacité aux objets. Il rappelle la gaieté de la forêt. Non ? Ou celui du diamant des Sims. Je trouve le marron chocolat chic et gourmand, bien sûr, surtout associé à un doré un peu terni. Alors dois-je également juger les couleurs par rapport aux autres ?

Tout ce que je sais, c'est que j'aime beaucoup les couleurs nuancées. La nuance, c'est le sens.

Oh, non il n'y a pas de couleur que je préfère à une autre. Pour moi, les couleurs sont des friandises des yeux, et elles ont l'avantage de ne pas pouvoir être acides, ou avariées.

Je ne saurais conclure, tellement ce sujet me passionne. La couleur de la passion, c'est le rouge. Alors nous dirons qu'à défaut d'avoir choisi une couleur comme sujet de ce texte, c'est ce texte qui en a une.

Isisaur :

Spoiler:
Blanc…
Le blanc domine la campagne. Il tranche sous le ciel noir pointillé d’étoiles. Nul nuage ne vient ternir la robe nocturne de la lune.
Silence…
Le silence recouvre comme un manteau chaleureux la petite vie des nuits d’hiver, étouffant le moindre bruit intempestif.
Calme…
Le calme endort les petits animaux dans leurs nids, dans leurs terriers. Une torpeur sereine étreint chaque existence, dehors, mais aussi à l’intérieur de la maison.

Les yeux des enfants se ferment malgré eux, sous l’épuisement dû à une journée d’excitation insoutenable. Bientôt, plus aucun n’est réveillé. Le Marchand de Sable a bien fait son travail, plongeant ses jeunes protégés dans un doux sommeil tissé de rêves enchanteurs.

Alors peut apparaître celui que tous ont attendu.
Le blanc de la neige se laisse sillonner par les lames d’un traîneau magique.
Le silence se déchire sous les gais tintements d’une clochette féérique.
Le calme, au matin, ne sera qu’un lointain souvenir sous les cris et les danses des enfants comblés de présents.

lE Jour Vert :

Spoiler:
Le vert. Une couleur que j'ai mis longtemps avant d'apprécier. Parfois tournée en ridicule, mal utilisée, cette couleur peut être ballottées de tous les côtés.
Comme toutes les couleurs, le vert a tellement de nuances et de noms que tous les citer mettrai une éternité. Ma préférée et celle qu'on qualifie de vert bambou. Évoquant vacances et paysages exotique, je pourrai y plonger mes yeux des minutes entières juste pour oublier le présent et le gris ambiant.
A côté du vers bambou qui me fait voyager, je peux facilement placer le vert sapin qui me replonge dans mes souvenirs. Le vert des arbres que je voyais quand je marchais, le vert de l'herbe qui timidement se réveille au printemps, le vert sous le givre d'un matin hivernal... Ce vert est celui que sans hésitations, j'associe à tous ces souvenirs qui me viennent de chez ma grand-mère.
Le vert feuille me rappelle ces matinées de printemps mourant qui me guidait le matin à l'école. Les arbres penchant légèrement à cause du vent semblaient si fort avec leurs feuilles nouvelles.
Le vert citron, acide comme son nom, ma ramène toujours en été où la fraîcheur est tant recherchée.

Le vert est la couleur que j'associe à tous ces souvenirs et à tous ces jours heureux à venir. Le vert se retrouve partout, mais étrangement, j'ai l'impression qu'il refuse de s'associer aux souvenirs qu'on préférerait oublier.

Laureii :

Spoiler:
Bleu, bleu comme l'océan, bleu comme le ciel. Une infini de bleu, à perte de vue, plus loin encore que ce qu'on voit. Petit partage, un peu de blanc çà et là, pour rendre ce bleu encore plus léger, doux, frappant.

Couleur du réconfort, de la fidélité dit-on. Couleur du bonheur, des émotions du ciel, de sérénité. Du bleu, du bleu, de l'imagination.
Du bleu, encore du bleu, partout, magique, féérique. Du bleu, qui adoucit et renforce, qui donne espoir. Bleu, la couleur des miracles. Bleu, première couleur, la plus belle et apaisante.

Cyan, turquoise, azur, aigue-marine, marine, lavande, saphir, pastel.

Un océan de bleu... je me noie dans le bleu, le bleu, le bleu...


PetiteFlo :

Spoiler:
Rouge, le rouge est une couleur singulière et à la fois classique. C'est l'un des couleurs préférées, et oui, j'en ai plusieurs. Voici un petit texte inspiré par le rouge, entre-autres.

Lana se baladait dans Bridgeport à une heure fort tardive, et cela n'était pas conseillé mais Lana n'en fait qu'a sa tête, c'est l'un de ses plus grand défauts.

Elle tourne à droite, sort du boulevard et se retrouve dans une rue étroite et assez sale et à l'odeur affreusement dégoutante.

"
Qu'est-ce que ça pue ici. pense t'-elle simplement
"

Elle croit que c'est l'odeur des poubelles et des égouts, mais ce n'est pas ça. Il est dur pour Lana de décrire cette odeur, alors elle préfère dire que c'est les poubelles et les égouts qui donnent une odeur nauséabonde à la ruelle.

Et non...

En avançant avec hâte, Lana aperçoit deux personnes dans l'ombre, en train de... de manger ?!
Et là, l'odeur se fait plus forte que jamais, mais désormais, Lana sait de quoi il s'agit. De sang. Du sang, partout sur le bitume.

Elle panique, tourne les talons et pars en courant.

Heureusement, ce n'était qu'un cauchemar.

FIN

misssimsbeatch :

Spoiler:
Tu vie de ton sang,
Tu exprime une colère profonde,
Tu triomphe de tes peurs.
Toi qui symbolise l’amour,
Mon rouge de toujours,
Prend un tambour,
Et exprime ta joie,
Pour la prochaine fois.

Moshine :

Rose :
Doux parfum, douce couleur,
Non, ce n’est pas la fleur
Sur quoi ce poème se base
Ceci n’est que paraphrase…

Couleur de joie,
Bonbons, paillettes et soie,
Le rose est ma couleur
Celle qui fait mon bonheur.

Sucrée et innocente,
Vive et étincelante,
Source de séduction,
Elle coule de passion.

Celle qui née du rouge au blanc
N’a provoqué que chamboulement
En redonnant vie au sens perdu
de mon amour attendu

Moshine

Nostaw. :

Spoiler:
La plus belle des couleurs, elle égaille nos journées, nous rappelle le printemps.
Cette couleur signifie l'espoir et les beaux jours.
Elle me rappelle mes endroits préférés, le doux jardin de l'été.
Son aspect se mêle aux cerisiers et au parfum des plantes.
Fils de dame nature, elle nous emplit les poumons de son âme si pure.
Le vert peut-il nous faire penser à autre chose que tout ce qui nous émerveille ?

Bleuazur :

Spoiler:
Le ciel et la mer se confondent, les vagues déferlent et se brisent sur le rivage. Là où le regard se porte au plus loin, tout est bleu.

Les enfants crient sur la plage en se pourchassant, un parasol agite ses franges bleues.

Les bleues de mon âme tentent de s’envoler au vent, le sel sur mon visage le pique et le caresse, ici même l’air est bleu.

Tant de jours écoulés, l’enfance est loin et près, mes pensées s’effilochent, mon blues est bleu.

En rentrant ce soir, je passerai sur ce chemin, autrefois emprunté avec toi, je songerai à ton sourire et à ton regard bleu.

Je sourirai aussi tout bas, et pour ne pas pleurer, je secouerai ma tête en regardant au delà de ce ciel bleu.

Je m’endormirai en confiant, à celui qui peut tout entendre, mes fardeaux et pensées tendres, là entre mes draps bleus.

Résultats:



C'est Rapsplestiltskin et Bleuzuar qui remportent ce défi !
avatar
Rapsplestiltskin
Auteure dyslexique
Auteure dyslexique
Féminin Messages : 2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tanière qui sent bon les bisounours.

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 22 Mai 2013 - 17:35
J'adore !!!

____________________________
  
avatar
Niblette
Tata Kronenbourg
Tata Kronenbourg
Féminin Messages : 27368
Age : 36
Localisation : Dans une grotte sombre aux fantômes avec des moustiques où on ne mange que des brocolis !

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 22 Mai 2013 - 17:49
Et pouf !

Spoiler:
J'aimerais vous parler d'une nuance de bleu que j'affectionne particulièrement. Elle n'a pas vraiment de nom très arrêté, certains vous diront "pétrole", d'autres "turquoise" et même vous entendrez parler d'un "bleu canard".

Ce que j'aime dans cette couleur, c'est qu'elle n'a pas de limite, elle se mélange aussi au vert et on dit alors "Vert lagon" ou "irlandais" comme l'affirme les sims si je dois choisir ma couleur préférée. C'est à demander pourquoi elle m'inspire tant, quand j'étais enfant, c'était le rouge, elle signifiait pour moi la force, la chance, elle me fait penser à ma mère quand elle se vernissait les ongles pour être la plus jolie des mamans avant de partir travailler tôt.
Adolescente, c'était plutôt le bleu foncé ou le noir pour me cacher et passer partout pour raser les murs.

Mais maintenant que mes complexes sont derrière moi, je peux enfin clamer sans honte que j'adore et assume ce bleu aux noms si variés et si doux. Parce qu'il se trouve dans mes yeux c'est le mélange de mes deux parents, gris de mon père et marron de ma mère, il m'inspire la fraicheur, l'été, la mer.
Mon mari, qui est ma muse du quotidien n'a pas les mêmes mais il me fait penser à une source d'eau fraiche dans laquelle j'aimerais y nager et m'y perdre tellement elle m'enivre.

C'est une couleur parfois à la mode et tellement difficile à trouver pour des vêtements, à croire que les autres la veulent aussi, j'aimerais la garder jalousement rien que pour moi, mais c'est ça, la liberté des couleurs, elles sont à tout le monde. Mais ce bleu reste mon identité, à le porter je me sens fière et forte.

Devrais-je penser qu'elle m'obsède ? Non, en réponse, je dirais que c'est une douce folie en nuance de bleu.

____________________________
avatar
Plooche57
Drôle de Leomaniac
Drôle de Leomaniac
Féminin Messages : 8108
Age : 17
Localisation : Sur Terre

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 22 Mai 2013 - 18:23
J'ai tenté de vous pondre un petit truc sans prétention pour m'amuser

Spoiler:
On m'a un jour dit que le vert était la couleur de l'espoir, du bonheur, depuis elle est ma couleur préférée... Issue d'un sain mélange entre le jaune et le cyan, elle évoque la nature, le printemps, les oiseaux qui chantent, les bourgeons, les fleurs qui éclosent, au fond, elle nous évoque tous la même chose, non ? Si l'on va chercher un peu plus loin dans notre mémoire, nous pouvons voir des menthes à l'eau, qui n'en a jamais bu durant un été chaud et agréable, quand il était encore naïf et insouciant ? Un couleur verte peut même être reposante, des études prouvent qu'un environnement de verdure permet de réduire la fatigue. Ses nuances peuvent être utilisées partout, un vert très clair, presque blanc, ou, au contraire, un vert très foncé, peut être facilement glissé dans un décor ou autre sans que cela ne choque. Avez-vous encore envie de penser que le vert porte malheur au théâtre ? Il s'agit, sans aucun doute, d'une invention de l'homme, d'une intuition, d'un hasard ou d'un râleur qui a décrété que le vert lui donnait des trous de texte...

____________________________
Thomas Edison's last words were 'It's very beautiful over there'. I don't know where there is, but I believe it's somewhere, and I hope it's beautiful.
avatar
Caroline
Admin Retraité
Admin Retraité
Féminin Messages : 66752
Age : 35
Localisation : Dans un verre de bordeaux

Re: [Défi clos] Défi écriture

le Mer 22 Mai 2013 - 18:28
Merci pour vos participations à tous les 2 Wink.
Revenir en haut